marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Ferries immobilisés au port de Sète: 149 marins ont été rapatriés


MARSEILLE, 8 juin 2012 (AFP) -

Cent quarante neuf des 191 membres d'équipages des trois ferries de Comanav-Comarit, immobilisés depuis le 5 janvier à Sète après une décision de justice prise contre cet armateur marocain pour impayés, ont été rapatriés au Maroc avec 300 euros en poche, a indiqué vendredi soir la préfecture de l'Hérault.

"L'armateur a dressé cette semaine une liste nominative accordant des bons de débarquement pour congés à 152 membres d'équipages. Sur les 191 marins présents sur ces ferries, 39 resteront sur les bateaux pour en assurer la maintenance, et 3 marins ont in extremis choisi de ne pas partir aujourd'hui", a précisé la préfecture dans un communiqué.

"Chaque équipage s'est vu remettre un pécule de 300 euros", ajoute l'administration en précisant qu'il "s'agit d'une mesure exceptionnelle, décidée par la France (Ministère des transports et de l'économie maritime) à titre humanitaire".

"Après un transfert par autobus, l'avion affrété par le Royaume du Maroc, a décollé de l'aéroport de Montpellier vers Casablanca, ce jour à 19H10", selon la même source.

Le 5 janvier, le tribunal de commerce de Montpellier avait ordonné la saisie et donc l'immobilisation des trois ferries de la Comanav-Comarit en raison d'impayés (de travaux notamment).

Le trafic entre Sète (Hérault) et le Maroc a repris fin mai, après presque cinq mois d'arrêt, avec une liaison vers Tanger assurée par un paquebot de la compagnie italienne Grandi Navi Veloci (GNV).

La GNV doit assurer trois liaisons par semaine vers les ports marocains de Tanger et Nador.

Deux ministres marocains avaient rencontrés le 19 mai les marins qui attendaient toujours d'être payés, pour s'entendre sur une solution, après que le gestionnaire du port eut accepté de renoncer au caractère prioritaire de sa créance au profit des marins, en meilleure position désormais pour récupérer leurs salaires sur le produit d'une éventuelle vente des navires.