marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

SeaFrance: l'arrivée d'un troisième affréteur aura "un impact" sur les prix (LD Lines)


CALAIS (Pas-de-Calais), 13 juin 2012 (AFP) -

Le consortium Louis Dreyfus/DFDS, qui exploite deux navires sur la ligne Calais-Douvres, a estimé mercredi que la décision d'attribuer les actifs de SeaFrance à ses ex-salariés "ne changeait rien" à ses projets même si elle aurait "un impact" sur les prix.

"Ca ne change absolument rien à nos projets puisque notre projet d'implantation repose sur un projet industriel qui ne dépend pas de l'arrivée d'un nouveau concurrent (...)", a déclaré Christophe Santoni, directeur général de LD Lines, filiale de Louis Dreyfus Armateurs (LDA).

"(Notre projet) repose sur ce que nous pensons être la meilleure solution pour développer notre activité, à savoir créer une compagnie leader sur son marché, qui dispose d'un réseau étoffé pour pouvoir proposer à ses clients le meilleur service", a poursuivi M. Santoni, lors d'un point presse à Calais (Pas-de-Calais).

"Le niveau du prix dépend essentiellement pour ne pas dire uniquement du niveau de l'offre et de la demande. A partir du moment où le marché est en surcapacité, les prix baissent, donc l'arrivée d'une capacité supplémentaire aura un impact", a affirmé le directeur général de LD Lines.

Il a également indiqué qu'il allait "suivre l'évolution de la demande pour pouvoir déterminer exactement quel impact cela aurait sur la structure tarifaire".

Le consortium franco-danois s'est par ailleurs félicité d'"un net décollage de (son) activité avec l'arrivée du second navire" le 27 avril, avec une "multiplication de la fréquentation fret par deux et demi" et de celle des passagers "par un et demi", "conforme" à ses objectifs.

Le tribunal de commerce de Paris a attribué lundi à Eurotunnel la reprise des navires de la compagnie de ferries SeaFrance, liquidée en janvier, qui relouera les ferries à une coopérative ouvrière (Scop) majoritairement composée d'anciens salariés.

Outre Eurotunnel, LD Lines DFDS et la compagnie suédoise Stena Line avaient également déposé une offre de reprise.

DFDS

GROUPE EUROTUNNEL