marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

La Corée du Sud renonce à reprendre la chasse à la baleine (presse)


SEOUL, 17 juil 2012 (AFP) -

La Corée du Sud a décidé de renoncer à son projet controversé de reprise de chasse à la baleine, qui avait soulevé une indignation internationale, affirme mardi l'agence sud-coréenne Yonhap qui cite un haut responsable du gouvernement.

"Les discussions entre les ministères du gouvernement se sont conclues d'une manière qui signifie l'abandon du projet de pêche à la baleine dans les eaux le long des côtes" du pays, a déclaré à Yonhap ce haut responsable, sous couvert d'anonymat.

"Même si c'est pour des recherches scientifiques, nous devons être conscients du fait que c'est apparu comme un sujet délicat, à l'étranger et ici", a ajouté le responsable.

Le ministère de l'Alimentation, de l'Agriculture, des Forêts et de la Pêche n'a pas souhaité commenter cette information.

Mais un haut responsable de ce ministère, Kang Joon-Suk, avait laissé entendre la semaine dernière que le projet avait de bonnes chances d'être abandonné.

Séoul avait soulevé l'indignation des défenseurs de l'environnement en annonçant début juillet, de but en blanc, une reprise prochaine de ses campagnes de chasse à la baleine le long de ses côtes, arrêtées depuis 26 ans.

Comme le Japon, la Corée avait justifié sa décision en expliquant que ces campagnes s'effectueraient dans le cadre de la "recherche scientifique". La viande est ensuite autorisée à être consommée.

Actuellement, seuls trois pays chassent officiellement la baleine: le Japon, pour des raisons supposées scientifiques, et la Norvège et l'Islande, qui ne respectent pas l'interdiction.

Cette pêche est également pratiquée, et autorisée, chez plusieurs peuples indigènes dans le monde, du Groenland à Saint-Vincent-et-les-Grenadines.