marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Syrie : la Russie refusera que ses navires soient inspectés


MOSCOU (Russie), 28 juil 2012 (AFP) -

La Russie a averti samedi qu'elle ne coopérerait pas à la mise en oeuvre d'une nouvelle série de sanctions de l'Union européenne contre la Syrie et qu'elle n'accepterait aucune inspection des ses navires.

"Nous n'envisageons pas une quelconque participation à la mise en oeuvre des décisions de l'Union européenne dirigées contre la Syrie", a déclaré dans un communiqué Alexandre Loukachevitch, porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères.

"Entre autres choses, nous ne tiendrons pas compte des requêtes et nous ne donnerons pas notre accord à la fouille de navires naviguant sous pavillon russe, ni au recours à d'autres mesures restrictives", a-t-il ajouté, dans ce texte publié sur le site internet du ministère.

La Russie avait condamné mercredi les nouvelles sanctions imposées lundi par l'UE à la Syrie, les qualifiant de "blocus".

Ces mesures comprennent notamment de nouveaux gels d'avoirs, ainsi que l'obligation de contrôle des navires et aéronefs soupçonnés de transporter des armes à destination du régime de Damas.

"De fait, les mesures prises par l'Union européenne peuvent être considérées comme un blocus aérien et maritime", avait réagi le ministère russe des Affaires étrangères.

La Russie est hostile aux sanctions unilatérales qu'elle juge "contre-productives".

Partenaire de longue date du régime syrien auquel elle livre des armes, elle a bloqué la semaine dernière pour la troisième fois une résolution occidentale au Conseil de sécurité de l'ONU menaçant Damas de sanctions.