marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Un navire néerlandais libère l'équipage d'un bateau détourné par des pirates (Otan)


BRUXELLES (Belgique), 14 août 2012 (AFP) -

Un bâtiment de la Marine royale des Pays-Bas a contribué lundi à la libération de l'équipage d'un boutre somalien détourné par des pirates dans le Golfe d'Aden, a annoncé mardi l'Otan dans un communiqué.

"Le 13 août à l'aube, l'équipage du (navire de transport de troupes) Rotterdam a interrompu les activités d'un groupe de pirates présumés avant qu'ils ne puissent lancer une attaque sur un navire marchand", a indiqué l'Otan dans un communiqué.

Plusieurs suspects ont été interpellés et l'équipage du boutre est sain et sauf, a ajouté l'Alliance atlantique, sans autres précisions.

Le boutre était aux mains de pirates et avait été repéré plusieurs jours auparavant par différentes unités participant à l'opération de lutte contre la piraterie "Ocean Shield" de l'Otan, dont le transporteur de troupes Rotterdam. L'opération a été réalisée en commun avec la Force de l'UE contre la piraterie Atalante.

Après avoir fortement augmenté au début des années 2000, les attaques réussies de navires marchands sont devenues moins fréquentes : 28 au premier semestre 2011, trois au second et cinq depuis janvier, selon les statistiques d'Atalante. Sept navires, avec quelque 213 membres d'équipage, sont actuellement sous le contrôle des pirates, contre respectivement 20 et 550 il y a un an.

Parallèlement, le nombre des pirates interpellés s'est accru et 1.009 sont actuellement détenus, en attente de jugement ou condamnés, dans 20 pays.