marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

My ferry link, qui succède à SeaFrance, vise l'équilibre en 2014


PARIS, 20 août 2012 (AFP) -

La nouvelle compagnie Transmanche My ferry link qui a repris des salariés de l'ancienne compagnie maritime SeaFrance, désormais liquidée, vise l'équilibre financier en 2014, affirme son patron Jean-Michel Giguet, cité lundi par le journal économique en ligne La Tribune.

M. Giguet dit vouloir viser "l'équilibre en 2014 avec un chiffre d'affaires de 110 à 120 millions d'euros", sans entrer dans une "bataille tarifaire" avec les autres compagnies actives entre la France et l'Angleterre.

Le "Berlioz" et le "Rodin", deux des trois navires rachetés par Eurotunnel après la liquidation de SeaFrance et loués à la compagnie My ferry link, constituée en coopérative ouvrière, ont repris la mer lundi entre Calais (Pas-de-Calais) et Douvres (Angleterre).

Un troisième, le fréteur "Nord/Pas-de-Calais", devrait être mis en service à la fin de l'automne.

"My ferry link", qui vise "12 à 14%" de parts de marché pour l'activité fret et "8 à 10%" pour l'activité passagers, a procédé à l'embauche de 395 marins et sédentaires, "majoritairement des ex-SeaFrance" pour son arrivée sur cette ligne très concurrentielle.

SeaFrance employait 880 personnes en contrat à durée indéterminée jusqu'à sa liquidation judiciaire le 9 janvier.

Ses actifs avaient été attribués le 11 juin par le tribunal de commerce de Paris à l'exploitant du tunnel sous la Manche Eurotunnel pour un montant total de 65 millions d'euros.

GROUPE EUROTUNNEL