marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Fruits/légumes: les prix moyens ont progressé cet été (Familles rurales)


PARIS, 28 août 2012 (AFP) -

Le consommateur a payé cet été les fruits et légumes plus cher que l'année dernière, particulièrement les pêches, nectarines, cerises et salade, relève dans son observatoire l'association Familles rurales, que publie mercredi le quotidien La Croix.

Les prix des fruits et légumes se sont renchéris de respectivement 3% et 5% par rapport à l'été dernier, précise l'association dans son observatoire des prix des fruits et légumes.

L'organisation a relevé les prix de huit fruits et huit légumes à deux reprises, lors de la semaine du 11 juin et du 16 juillet. Les contrôles ont été menés dans 37 départements et dans tous les types de surfaces de vente (hyper/supermarchés, hard-discount, marchés, primeurs, vente directe).

"2012 tranche par des augmentations pour la majeure partie de notre panel", note l'association, notamment pour les nectarines (+20%), les pêches (+18%), la salade (+18%) ou encore la cerise (+17%).

La cerise a connu "une campagne catastrophique", avait en effet déclaré début août à l'AFP Luc Barbier, président de la FNP Fruits (Fédération nationale des producteurs de fruits), les aléas climatiques d'avril puis du début de l'été ayant pesé sur les volumes.

Globalement, "la tendance se réinscrit à la hausse en 2012, rejoignant les prix de 2010, sans toutefois rattraper ceux de 2008", poursuit l'association Familles Rurales.

Il revient moins cher pour le consommateur d'acheter ses fruits dans un hard-discount que sur le marché, note-t-elle par ailleurs.

Familles Rurales, qui examine également la différence entre les produits bio et les produits conventionnels, indique qu'entre 2011 et 2012, le prix moyen du kilo de fruits bio a perdu 11%, à 5,39 euros.

Toutefois, en 2012, le prix moyen des fruits bio reste 62% plus cher que celui des fruits conventionnels, le prix moyen étant 75,6% plus cher pour les légumes.