marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Bateau en perdition en Indonésie avec 150 migrants: six rescapés repêchés (officiel)


SYDNEY (Australie), 30 août 2012 (AFP) -

Six passagers d'un bateau signalé mercredi en perdition avec environ 150 migrants à bord, dans le détroit de Sunda, en Indonésie, ont été repêchés vivants, a annoncé jeudi l'Autorité de sûreté maritime australienne (Amsa).

"Nous avons reçu la confirmation que six survivants ont été secourus par un navire marchand", a indiqué à l'AFP une porte-parole de l'Amsa. "Il n'y a pas d'autres survivants pour le moment", a-t-elle ajouté.

Le commandant du cargo, le "Bahrain", a expliqué que ses hommes et lui avaient entendu les naufragés crier et siffler et qu'il avait décidé de mettre une petite embarcation à la mer malgré l'obscurité.

"J'ai entendu des bruits et nous les avons aperçus dans l'eau", a raconté Manuel Nistorescu au Sydney Morning Herald.

Les rescapés, en bonne condition physique, ont expliqué que leur navire, à bord duquel se trouvaient 150 personnes dont des femmes et des enfants, avaient eu une avarie de moteur.

Il avait commencé à prendre de l'eau et avait fini par couler, les pompes étant défectueuses.

Selon le ministre australien de l'Intérieur, Jason Clare, trois navires marchands se trouvaient sur zone jeudi pour participer aux recherches et deux navires d'assistance indonésiens étaient en route.

Les services de sauvetage indonésiens avaient abandonné leurs recherches mercredi, faute d'avoir pu localiser le bateau en détresse.

Le bateau était en train de couler dans le détroit de Sunda, à 220 milles (environ 400 kilomètres) de l'île de Christmas, territoire australien, dans l'océan Indien, selon les informations transmises par l'Amsa à son homologue indonésienne.

Deux navires appartenant aux unités de secours de la police avaient été déployés, ainsi que deux hélicoptères, dans la zone concernée, entre les îles de Java et Sumatra, sans succès.

Les sauveteurs n'avaient repéré ni le bateau signalé, ni rescapés, ni corps.

"Nous avons annulé les opérations de recherche", avait indiqué mercredi à l'AFP un porte-parole de l'Agence de recherche et de sauvetage indonésienne (Basarnas), Gagah Prakoso.

L'Australie est une destination marginale pour les demandeurs d'asile, représentant 2,5% des dossiers déposés dans le monde en 2011.

Mais les migrants qui tentent le voyage au départ de l'Indonésie prennent des risques très importants en embarquant sur des bateaux totalement inadaptés à la navigation en pleine mer dans les eaux houleuses du Pacifique.