marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

L'UE et l'Otan appellent à ne pas baisser la garde contre la piraterie


BRUXELLES, 03 sept 2012 (AFP) -

Les trois forces multinationales de lutte contre la piraterie dans l'océan Indien, dont celles de l'Otan et de l'UE, ont appelé lundi le secteur du commerce maritime à ne pas baisser la garde en dépit de la baisse de 54% des attaques de pirates au premier semestre.

Le recul des actes de piraterie est "un succès tactique et réversible", a indiqué le commandant adjoint de l'opération Atalante de l'UE, l'amiral Gualtiero Mattesi, dans un communiqué. "Il est de la plus grande importance que la pression sur les pirates somaliens et leurs activités soit maintenue et même accrue alors que le contexte stratégique n'a pas changé", a-t-il ajouté.

Ce message de vigilance est envoyé conjointement par Atalante, la force de l'Otan Ocean Shield et Combined Task Force 151, la structure mise en place par d'autres pays, notamment asiatiques. Ces trois forces maintiennent des navires de guerre au large des côtes somaliennes, la zone maritime où se concentre la grande majorité des actes de piraterie depuis une dizaine d'années.

Le recul des attaques (31 depuis le début de l'année) est lié à ce déploiement militaire mais aussi, selon le communiqué, "aux mesures de précaution prises à bord des navires marchands", comme l'installation de canons à eau et de frises de barbelé, ou l'emploi de gardes de sécurité.

Les trois forces appellent "tous les propriétaires de navires, les opérateurs et les commandants à continuer à éduquer et à former les membres d'équipage à faire face à la menace (des pirates) et aux moyens de les prévenir", selon le communiqué.