marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Le nouveau yacht de Bernard Tapie au large de Juan-les-Pins


JUAN-LES-PINS (Alpes-Maritimes), 3 sept 2012 (AFP) -

Le nouveau yacht de Bernard Tapie - proposé à la location à 570.000 euros la semaine - mouillait lundi au large de la station balnéaire de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes), a indiqué à l'AFP une source nautique.

Bernard Tapie est le seul propriétaire français à figurer dans le classement annuel des cent plus grands yachts du monde, établi par le magazine Yachts France. Son bateau s'adjuge le 89e rang, avec sa longueur de 75,50 mètres et sa largeur de 14 m.

Le yacht, dont de nombreuses photos sont visibles sur le site de location charterworld.com, peut accueillir douze passagers et dispose d'un équipage de 25 personnes. Impossible de savoir si Bernard Tapie lui-même était à bord de son vaisseau lundi.

Le bateau est décrit par le magazine Yachts France comme "une unité assez exceptionnelle de par son style et son gabarit" pouvant aller à une vitesse maximale de 15 noeuds. Racheté à un milliardaire australien, le bateau construit en 1999 a été totalement transformé en 2010 dans un chantier naval de Gênes et rebaptisé "Reborn" (renaissance).

Il est désormais possible de rejoindre le bateau au mouillage en hélicoptère.

Doté de huit cabines (dont une suite avec vue panoramique à 180 degrés), il possède "un niveau de luxe hors du commun avec des salles d'eau entièrement revêtues de marbre", souligne Yachts France. Son salon s'étend par exemple sur deux niveaux, formant un atrium avec 5 mètres sous plafond autour duquel un couloir dessert une galerie de tableaux.

Il est bien sûr équipé d'une piscine, d'un spa et d'un cinéma, et même d'une cabine spéciale pour un médecin. Touche originale: il est agrémenté sur l'un des ponts d'un jardin tropical.

L'ex-ministre et homme d'affaires, devenu comédien, a soldé en 2010 ses comptes avec la justice française, mettant fin à plus de 20 ans de divers démêlés judiciaires. Après avoir perdu son yacht le "Phocea" dans le processus, il a pu aisément financer sa nouvelle acquisition.

Il avait obtenu en juillet 2008 le versement par l'Etat d'une indemnité de 285 millions d'euros, un tribunal arbitral jugeant que le Crédit Lyonnais avait floué Bernard Tapie d'une plus-value importante lors de la revente d'Adidas en 1993.

Plusieurs chiffres ont circulé dans la presse sur le prix d'acquisition du Reborn, allant de 40 à 70 millions d'euros.