marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Canal Seine-Nord : poursuite du dialogue compétitif, Cuvillier en appelle à l'UE


BETHUNE (Pas-de-Calais), 3 sept 2012 (AFP) -

Le ministre des Transports Frédéric Cuvillier a affirmé lundi que le "dialogue compétitif" en vue de la construction du canal Seine-Nord se poursuivait, lançant un appel à l'Europe afin d'obtenir des financements supplémentaires pour la viabilité du projet.

"Ni de la part de Voies Navigables de France (VNF), ni de l'Etat, il n'y a eu de suspension du dialogue compétitif" en vue de l'attribution d'un contrat de partenariat public-privé pour la construction et la maintenance du canal, a assuré Frédéric Cuvillier lundi lors d'une conférence de presse au siège de VNF.

Le ministre réagissait aux propos du PDG de Bouygues Construction qui a affirmé mercredi que l'opération était "suspendue".

M. Cuvillier a toutefois admis que "le financement aujourd'hui n'est pas arrêté. Il faut que nous puissions obtenir des sources de financement complémentaires qui puissent rendre soutenable la vie de l'infrastructure", a-t-il expliqué.

Le ministre a notamment exprimé des doutes sur la capacité des partenaires privés à obtenir un financement de la part des banques, lançant un appel à l'Europe pour obtenir de nouvelles sources de financement.

"L'effort des collectivités locales est important, l'effort de l'Etat est conséquent, ils doivent être accompagnés d'un acte fort de la part de l'Europe tant au niveau des subventions qui doivent être rehaussées, qu'au niveau des instruments permettant un financement supplémentaire, comme les +project bonds+", a indiqué M. Cuvillier.

Selon lui, le montant des subventions européennes, qui couvrent 6,22% du projet d'un coût total évalué à 4,3 milliards d'euros, n'est "pas soutenable" et ne permet "pas d'être en garantie du financement d'une pareille infrastructure".

"On veut le maximum. (...) Les pistes sont en train de se construire pour un atterrissage dans quelques semaines, quelques mois", a-t-il indiqué.

Le dialogue compétitif lancé en avril 2011 devait normalement se terminer en octobre 2012.

Le gouvernement a commandé jeudi un rapport sur la faisabilité du projet. Selon Alain Gest, président de VNF, les conclusions de ce rapport devraient être connues "début 2013" et "les offres (des partenaires privés, ndlr) devraient suivre rapidement".

"On doit aller au bout de ce projet qui nous paraît fondamental sur le plan national et international", a souligné M. Gest.

Le projet de canal Seine-Nord Europe, voie d'eau à grand gabarit de 106 kilomètres de long, doit permettre aux péniches de grande taille de relier le bassin de la Seine aux 20.000 km du réseau grand gabarit d'Europe du Nord.

BOUYGUES