marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Asie : les différends territoriaux pourraient déclencher une guerre (Panetta)


TOKYO, 16 sept 2012 (AFP) -

Les conflits territoriaux actuels en Asie, notamment entre la Chine et plusieurs pays de la région, pourraient déclencher une guerre si les gouvernements concernés continuent "leurs provocations", a déclaré dimanche soir le secrétaire américain à la Défense Leon Panetta.

"Je suis préoccupé lorsque je vois des pays engagés dans des provocations diverses et que cela pourrait déboucher sur des violences et au bout du compte sur un conflit", a déclaré M. Panetta à son arrivée à Tokyo, en réponse à une question sur le conflit entre Pékin et Tokyo à propos d'un petit archipel en mer de Chine orientale.

"Et ce conflit pourrait s'étendre", a encore averti Leon Panetta qui entame une tournée en Asie qui le conduira également en Chine, alors que les tensions entre Pékin et Tokyo ont rarement été aussi vives.

L'objet du litige, qui a déclenché ce week-end de nombreuses et violentes manifestations anti-japonaises dans plusieurs villes de Chine, est un archipel de quelques îles en mer de Chine orientale, appelées Senkaku par le Japon et Diaoyu par la Chine. Cet archipel, dont les fonds marins recèleraient du pétrole et du gaz, est également revendiqué par Taiwan.

La décision, au début de cette semaine, du gouvernement japonais d'acheter ces îles à leur propriétaire privé et donc de les nationaliser, a provoqué une réaction très vigoureuse de Pékin qui a envoyé plusieurs navires patrouiller pendant quelques heures autour de l'archipel pour marquer son appartenance à la Chine.

Parallèlement de nombreuses manifestations anti-japonaises ont eu lieu dans de nombreuses villes chinoises, dont Pékin, poussant le Premier ministre japonais Yoshihiko Noda à exiger des autorités chinoises qu'elle protège ses ressortissants.

Leon Panetta a indiqué que lui et la secrétaire d'Etat Hillary Clinton, qui vient elle-même d'effectuer une longue tournée asiatique de dix jours, "appellent tous deux fortement ces pays à trouver des moyens pacifiques de résoudre ces problèmes, au lieu de se livrer à des provocations".

Le chef du Pentagone doit s'entretenir lundi avec son homologue japonais, Satoshi Morimoto, qu'il avait vu à Washington début août. Il doit ensuite se rendre en Chine, une première depuis son entrée en fonction.

Outre le Japon, la Chine a également des conflits territoriaux avec des pays riverains de la mer de Chine méridionale.

Pékin revendique une souveraineté sur la totalité de cette mer, y compris les zones proches des côtes des pays de la région : Vietnam, Philippines, Malaisie et Brunei notamment. Un conflit pourrait y avoir des conséquences dévastatrices sur le commerce mondial.

Ces tensions en mer de Chine méridionale ont occupé une place centrale lors de la récente tournée début septembre de Mme Clinton en Asie-Pacifique, un voyage interprété comme une réponse aux ambitions croissantes de Pékin.