marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Erika: Danielle Rival, maire de Batz-sur-mer, "fière de la justice française"


BATZ-SUR-MER (France / Loire-Atlantique), 25 sept 2012 (AFP) -

Danielle Rival, maire UMP de Batz-sur-mer, une des communes de Loire-Atlantique les plus touchées par la marée noire de l'Erika en 1999, s'est dite "fière de la justice française" mardi après la confirmation des condamnations pénales par la Cour de cassation.

"Je suis fière de la justice française au nom de tous les batziens, au nom de tous les Français", a déclaré Mme Rival, euphorique, dans sa mairie quelques minutes après avoir appris la nouvelle.

"Mon collègue le maire de Mesquer (autre commune très touchée en Loire-Atlantique, ndlr), Jean-Pierre Bernard (sans étiquette) m'a envoyé un SMS depuis Paris, j'ai crié de joie, je tremblais de partout, j'y croyais pas, c'est un combat de 12 ans et c'est une des plus belles journées de ma vie", a ajouté Mme Rival.

"Quand la catastrophe est arrivée je n'étais pas encore maire mais j'habitais à 300 mètres de la plage, j'ai fait partie des volontaires pour nettoyer et ce matin, vous voyez, en ouvrant la porte de chez moi, j'avais encore l'odeur dans les narines, comme beaucoup de batziens", a-t-elle souligné.

La Cour de cassation a validé mardi toutes les condamnations pénales prononcées en 2010 dans l'affaire du naufrage de l'Erika, notamment celle de Total qui avait écopé de l'amende maximale, soit 375.000 euros.