marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Crise sino-japonaise: rencontre à New York des deux ministres des affaires étrangères


NEW YORK (Non défini / Nations unies), 26 sept 2012 (AFP) -

Les ministres des affaires étrangères japonais et chinois se sont rencontrés mardi soir à l'ONU à New York pour évoquer la crise en mer de Chine orientale qui a fait monter la tension entre leurs deux pays, ont indiqué des diplomates.

MM. Koichiro Gemba et Yang Jiechi ont réitéré les revendications de leurs pays respectifs sur les îles contestées, ont précisé ces diplomates.

Les deux ministres se sont rencontrés pendant une heure environ en marge de l'Assemblée générale de l'ONU, a confirmé à l'AFP un responsable japonais.

Selon l'agence officielle chinoise Chine Nouvelle, M. Gemba a insisté sur la volonté de Tokyo de nationaliser trois îles de l'archipel rachetées à leur propriétaire privé tandis que son homologue chinois réaffirmait qu'il s'agissait d'une "violation flagrante de l'intégrité territoriale de la Chine".

Selon l'agence japonaise Kyodo, le ministre japonais a invité la Chine à faire preuve de retenue et M. Gemba a également indiqué à des journalistes que l'ambiance de la rencontre avait été "sombre".

Cette rencontre fait suite à des entretiens au niveau ministériel à Pékin mardi qui n'avaient permis de faire aucun progrès apparent.

La crise sino-japonaise en mer de Chine orientale s'est aggravée mardi avec l'arrivée de huit navires des garde-côtes taïwanais et de dizaines de bateaux de pêche dans les eaux territoriales japonaises au large de l'archipel des Senkaku, un chapelet d'îles appartenant au Japon mais revendiquées par Pékin et Taipei sous le nom de Diaoyu.

La tension avait brusquement grimpé début septembre, lorsque le gouvernement japonais avait racheté trois des îles de l'archipel à leur propriétaire privé nippon. Pékin avait immédiatement décidé d'envoyer des navires vers le petit archipel, tandis que démarrait une semaine de manifestations antijaponaises, parfois violentes, à travers la Chine.