marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Brittany Ferries: des élus écologistes dénoncent l'attitude de la direction


RENNES, 28 sept 2012 (AFP) -

Les élus Bretagne Ecologie au conseil régional de Bretagne ont dénoncé vendredi l'attitude "ni compréhensible, ni admissible", selon eux, de la direction de la Brittany Ferries qui immobilise ses navires depuis une semaine à la suite de grèves du personnel navigant.

"En décidant le lock out pour répondre au mouvement de grève de 24 heures, la direction de Brittany Ferries affiche une détermination qui ressemble à de l'acharnement aveugle et sourd", écrivent dans un communiqué les trois élus de Bretagne Ecologie, qui participent à la majorité du conseil régional.

"Tout se passe comme si la SICA de Saint-Pol-de-Léon, fondatrice et principale actionnaire de la Britanny Ferries, se cherchait des raisons pour se débarrasser d'une activité devenue déficitaire", affirment-ils, estimant que la "position tenue par la direction n'est ni compréhensible, ni admissible".

"En boycottant" la table ronde organisée à Paris par le ministre des Transports Frédéric Cuvillier, la direction de la compagnie maritime "affiche son mépris pour les salariés qui la font vivre et les territoires qui ont porté et accompagné cette entreprise", indiquent les élus.

Ils soulignent que les collectivités territoriales "accompagnent financièrement le développement de la Brittany Ferries en participant à l'acquisition des navires et en investissant dans les infrastructures portuaires".

Le ministre des Transports a regretté vendredi l'absence des dirigeants de Brittany Ferries à la table ronde organisée au ministère sur l'avenir de la compagnie maritime, tout en estimant que le dialogue n'était "pas rompu" pour autant.

La compagnie maritime bretonne qui dessert la Grande-Bretagne, l'Irlande et l'Espagne, a décidé le 21 septembre d'immobiliser ses bateaux jusqu'à nouvel ordre, en raison de mouvements de grève de son personnel navigant (hors officiers), qui a de son côté voté la reprise du travail.