marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

DCNS sur le point de signer un contrat d'un milliard d'euros avec Ryad (presse)


PARIS, 18 oct 2012 (AFP) -

Le groupe français de construction navale DCNS est sur le point de signer un contrat d'un milliard d'euros avec l'Arabie Saoudite pour moderniser sa flotte, dans la foulée de la visite prévue du président François Hollande, indique jeudi le site internet Latribune.fr.

"Une visite du chef de l'Etat français est prévue début novembre en Arabie Saoudite. Quelques semaines après le déplacement de François Hollande, un mégacontrat estimé à un milliard d'euros pourrait être signé en faveur de DCNS portant sur la modernisation d'une partie de la flotte saoudienne", explique le site s'appuyant sur "des sources concordantes".

DCNS interrogé par l'AFP s'est refusé à tout commentaire.

S'il se confirme, il s'agira "du premier mégacontrat" offert à François Hollande depuis son arrivée à la présidence en mai, ajoute-t-il.

La visite du président français est plus globalement destinée à "renouer des liens plus étroits avec l'Arabie Saoudite, une puissance considérée comme incontournable dans la région par Paris" après des tensions apparues durant le quinquennat de Nicolas Sarkozy, poursuit Latribune.fr.

"C'est dans ce cadre que le groupe naval DCNS attend à la suite de cette visite la notification d'un contrat, baptisé LEX (Life Extension Sawari 1)".

"C'est acté et cela a été agréé en comité interministériel", ajoute le site économique, en précisant que le contrat porte "sur la modernisation de quatre frégates de classe Al Medinah et de deux pétroliers-ravitailleurs de classe Boraida mis en service en 1985-1986", dans le cadre du contrat Sawari I.

La première frégate Al Medinah a été construite par DCNS à Lorient, les trois suivantes par les Constructions industrielles de la Méditerranée (CNIM). Les pétroliers ravitailleurs ont été construits par les chantiers navals de la Ciotat.

"Le contrat LEX sera réalisé par un chantier naval local. Pour DCNS, ce contrat est une première de ce type en Arabie Saoudite", indique encore le site.

DCNS, qui a réalisé un chiffre d'affaires en hausse de près de 13% au premier semestre, est détenu à 64% par l'Etat, à 35% par Thales et 1% par les collaborateurs du groupe.

La Tribune avait déjà annoncé en avril la signature de ce contrat qui, selon elle, était alors attendu pour l'été.

THALES

CNIM - CONSTRUCTIONS INDUSTRIELLES DE LA MEDITERRANEE