marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Colombie: au moins deux morts lors du bombardement d'un camp des Farc


BOGOTA, 19 oct 2012 (AFP) -

Au moins deux personnes ont été tuées dans le bombardement par l'armée d'un camp de la guérilla marxiste des Farc sur la côte Pacifique de la Colombie mardi, ont annoncé vendredi les autorités.

"Après le bombardement, nous avons retrouvé deux cadavres dans le camp mais il est possible qu'il y ait d'autres corps enterrés sous l'effet des bombes", a déclaré à l'AFP Rodolfo Amaya, commandant de la marine de guerre dans la zone Pacifique.

Selon l'armée, seize personnes se trouvaient dans ce camp des Forces armées révolutionnaires de Colombie (Farc), situé dans le département de Choco, près de la frontière avec le Panama, au moment du bombardement.

Cette annonce survient au lendemain du lancement officiel en Norvège des négociations entre le gouvernement colombien et la guérilla qui doivent se retrouver à partir du 15 novembre à Cuba, autre pays garant du processus de paix visant à mettre fin à un demi-siècle de conflit armé.

Sur le camp bombardé, les militaires ont découvert à la fois un arsenal composé de lance-grenades, fusils et matériel explosif, ainsi que 120 kilos de cocaïne et de marijuana. "Cela montre pleinement la relation directe et perverse qu'entretiennent les Farc avec le narcotrafic", a estimé M. Amaya.

Les autorités accusent les Farc de protéger les cultivateurs de coca dans les territoires où la guérilla est présente et de pactiser avec les groupes criminels et les cartels mexicains pour exporter la drogue, fabriquée dans des laboratoires clandestins.

Le thème du trafic de cocaïne, dont la Colombie est le premier producteur mondial, figure à l'agenda des négociations, la rébellion assurant de son côté qu'elle ne fait que percevoir un "impôt révolutionnaire" sur les cultivateurs de coca.