marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Attentat à la grenade dans le port somalien de Kismayo: un mort, 4 blessés


MOGADISCIO, 31 oct 2012 (AFP) -

Une personne a été tuée et au moins quatre ont été blessées, mardi soir, par l'explosion d'une grenade lancée sur un marché animé de la ville portuaire somalienne de Kismayo, ex-bastion des islamistes shebab dont ils se sont retirés fin septembre, selon des témoins et un responsable local.

"Une grenade a été jetée près de civils (...) quatre personnes ont été blessées", a déclaré mercredi à l'AFP Abdinasir Serar, un porte-parole de l'administration municipale.

Des témoins ont indiqué qu'une personne avait également été tuée dans l'attaque.

Celle-ci visait des soldats des forces pro-gouvernementales somaliennes, mais les victimes sont toutes civiles, ont-ils ajouté.

"C'était une zone de marché très animée (...) une personne a été tuée et quatre autres ont été emmenées à l'hôpital", a affirmé un de ces témoins, Ali Agey.

L'attentat n'a pas été revendiqué dans l'immédiat.

Mais les insurgés islamistes shebab, qui ont longtemps contrôlé l'essentiel du sud et du centre de la Somalie, ont multiplié les attaques ces derniers mois, à mesure qu'ils étaient contraints de se retirer de la quasi-totalité de leurs bastions face aux offensives conjuguées d'une force de l'Union africaine (Amisom) et d'un contingent éthiopien.

Lors des derniers jours de septembre, les shebab ont abandonné Kismayo - leur dernier grand bastion somalien et l'une de leurs principales sources de revenus - aux forces pro-gouvernementales somaliennes épaulées par le contingent kényan de l'Amisom.

Ils continuent néanmoins de contrôler de vastes zones rurales du sud et du centre de la Somalie et les spécialistes estiment qu'ils vont désormais privilégier les attentats et opérations de guérilla.

La Somalie, privée de gouvernement central et plongée dans le chaos depuis la chute du président Siad Barre en 1991, s'est dotée à l'été d'un nouveau Parlement et d'un nouveau président - élu pour la première fois à Mogadiscio - dans le cadre d'un processus censé doter enfin la Somalie d'institutions pérennes.