marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Saisie d'un chimiquier qatari soupçonné d'avoir coulé un voilier


LE HAVRE, 2 nov 2012 (AFP) -

Un chimiquier qatari soupçonné d'avoir éperonné et coulé un voilier en Méditerranée le 21 juillet a fait l'objet lundi d'une saisie conservatoire à Rouen avant d'être autorisé à repartir, a-t-on appris vendredi auprès du Grand port maritime de Rouen.

La saisie conservatoire du Dukhan, un chimiquier de 176 mètres, a été faite lundi à la demande des occupants du voilier. La Qatari shipping company qui gère le navire a pu obtenir la levée de la saisie en apportant des garanties financières à hauteur de 70.000 euros.

Arrivé dimanche à Rouen en provenance de Constantza (Roumanie), le Dukhan a été autorisé à appareiller mardi, pour Rotterdam (Pays-Bas), après avoir achevé ses opérations commerciales.

L'accident s'est produit de nuit, le 21 juillet, alors que le voilier Ar Gwen, long de onze mètres, croisait au large des côtes françaises de la Méditerranée. "J'ai vu surgir une ombre sombre (...) qui fonçait sur nous à grande vitesse", a confié à Paris-Normandie, Jean-Luc Jancel, l'un des deux occupants du voilier.

Selon lui, le navire qui naviguait "tous feux éteints" a percuté le voilier dont le mât en bois a explosé emportant une partie de la cabine. Les occupants ont lancé un SOS et ont pu être secourus par un hélicoptère de la marine nationale avant que le voilier ne coule.

Les deux plaisanciers qui assurent que le navire a poursuivi sa route comme si de rien n'était ont été entendus par les gendarmes maritimes et une enquête a été ouverte par le parquet de Toulon.