marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

DCNS et Piriou envisagent de créer une société commune (presse)


PARIS, 26 nov 2012 (AFP) -

Le constructeur naval DCNS et le constructeur de navires Piriou basé à Concarneau (Finistère, ouest) souhaitent créer une co-entreprise pour mettre en commun des actifs dédiés à des bâtiments d'entrée de gamme, écrit lundi le site d'informations économiques La Tribune.

Selon le journal en ligne, c'est DCNS --détenu à 65% par l'Etat français et à 35% par le groupe d'électronique Thales-- qui commercialisera les navires construits par cette nouvelle entité.

"Parallèlement à cette opération, DCNS réfléchirait à reprendre le site de Lorient de STX (120 salariés), en très grande difficulté et qui a livré son dernier bâtiment en octobre", a ajouté le journal, précisant que DCNS "fait déjà travailler des salariés de STX Lorient sur le programme" des Frégates européennes multimissions (FREMM).

Le programme FREMM, mené par la France en coopération avec l'Italie, vise notamment à renouveler la flotte des frégates de lutte anti sous-marine et anti-aérienne de la Marine Nationale.

Et, selon La Tribune, "le groupe naval devrait prendre une décision avant la fin de l'année sur une prise de contrôle du fabricant irlandais d'hydroliennes, OpenHydro, dont il détient déjà 11% du capital".

Le groupe dispose en effet d'une option expirant à la fin de l'année, qui lui permettrait de monter au capital et d'en prendre le contrôle. Son PDG Patrick Boissier a indiqué fin octobre qu'il souhaitait saisir cette opportunité.

THALES

STX OFFSHORE & SHIPBUILDING