marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Iles disputées: la Chine opposée à un amendement du Sénat américain


PEKIN, 03 déc 2012 (AFP) -

La Chine a affirmé lundi son "opposition résolue" à un amendement voté par le Sénat américain qui reconnaît l'administration japonaise sur l'archipel des Diaoyu/Senkaku, revendiqué par Pékin mais contrôlé par Tokyo.

L'amendement, contenu dans un projet de loi relatif à la défense nationale des Etats-Unis, ne prend toutefois pas position sur la souveraineté de ces îles situées en mer de Chine orientale.

"La Chine exprime sa vive préoccupation et son opposition résolue à l'amendement du Sénat américain", a déclaré le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères, Hong Lei, lors d'un point de presse régulier.

"Les îles Diaoyu et les îles adjacentes font partie intégrante de la Chine depuis les temps anciens. La Chine a sur elles une souveraineté incontestée", a souligné M. Hong.

Il a également indiqué que Pékin ne souhaitait pas que la question des îles disputées entre dans le cadre du traité de sécurité nippo-américain que Tokyo et Washington veulent moderniser face à la montée de la puissance militaire chinoise dans la région.

"Le traité de sécurité nippo-américain est un produit de la guerre froide et ne devrait pas outrepasser le cadre bilatéral ou saper les intérêts d'une tierce partie", selon le porte-parole chinois.

"Nous espérons que les Etats-Unis vont tenir compte des intérêts plus larges de la paix et de la stabilité dans la région, tenir leur parole et s'abstenir d'envoyer des signaux contradictoires et erronés", a encore dit M. Hong.

Plusieurs navires chinois croisent depuis plus d'un mois dans la zone de l'archipel revendiqué par Pékin et Tokyo. La tension est forte entre les deux géants asiatiques depuis le mois de septembre et la nationalisation par le Japon de ces îles, qui sont inhabitées mais dont les fonds marins environnants pourraient renfermer des hydrocarbures.