marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Cuvillier s'attend à des négociations difficiles sur les quotas de pêche à Bruxelles


LORIENT (Morbihan), 6 déc 2012 (AFP) -

Le ministre des Pêches Frédéric Cuvillier s'attend à des "négociations difficiles" prévues du 18 au 20 décembre à Bruxelles sur les quotas de pêche pour 2013, a-t-il expliqué jeudi lors d'un déplacement en Bretagne.

En visite sur le port de Lorient, à la criée, le ministre a prévenu les professionnels que les négociations annuelles déterminant les quotas de poisson pour chaque espèce et pour chaque pays serait difficile, les propositions de la commission étant très en baisse par rapport aux quotas de 2012.

Ainsi, selon l'entourage du ministre, les quotas de sole dans le golfe de Gascogne sont en baisse de 29%, ceux de merlu de 32%, la langoustine de 18% et l'églefin de mer Celtique de 55% pour atteindre dès fin 2013 le rendement maximum durable (RMD, qui garantie le renouvellement de l'espèce) pour les espèces de poissons les plus menacées, alors que les ministres européens de la pêche avaient fixé cette échéance à 2015.

De même source, on ajoute que lors de la réunion sur les TAC (Totaux admissibles de captures) et quotas à Bruxelles, le ministre va "demander à ne pas imposer le RMD tout de suite".

Lors d'une première réunion sur les TAC fin novembre des espèces vivant en eaux profondes, l'UE avait maintenu la tolérance zéro pour les requins des grands fonds, relevé ceux du sabre noir et du grenadier de roche.

Frédéric Cuvillier s'était félicité de ces résultats permettant "aux armements français et européens de poursuivre une exploitation raisonnée et durable des stocks d'espèces profondes".