marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Revue hebdo des frets maritimes: la surcapacité de la flotte plombe les tarifs


LONDRES, 10 déc 2012 (AFP) -

Les prix des transports maritimes de matières premières ont poursuivi la semaine dernière leur repli, dans un marché marqué par la surcapacité chronique de la flotte et une demande de plus en plus terne à l'approche de la période des fêtes de fin d'année.

Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), moyenne des tarifs pratiqués sur 24 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a terminé vendredi à 966 points, son niveau le plus faible depuis près d'un mois, contre 1.086 points sept jours auparavant.

La catégorie des plus petits vraquiers disponibles - appelés "handysize" - a notamment souffert cette semaine, sur les routes de la "zone atlantique, d'un marché déprimé, marqué par une pénurie de cargaisons et d'une hausse du nombre de navires" disponibles, ont relevé les analystes de l'agent maritime Fearnleys.

Le Baltic Panamax Index (BPI), qui concerne sept routes, la plupart pour les céréales, empruntées par des navires adaptés aux dimensions du canal de Panama, a terminé vendredi à 936 points, son niveau le plus faible depuis le 20 novembre, contre 980 points une semaine plus tôt.

Fin novembre, l'indice avait atteint 1.023 points, son plus haut niveau depuis quatre mois.

Le niveau de l'activité reste élevé, mais "risque de baisser au fur et à mesure qu'approche la saison des fêtes et la fin de l'année, ce qui va peser" sur les tarifs, a-t-on prévenu chez Fearnleys.

Le Baltic Capesize Index (BCI), qui compile les tarifs des Capesize, navires que leur taille imposante oblige à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance, a fortement baissé la semaine dernière, tombant vendredi à 1.832 points, son plus bas niveau depuis deux mois, contre 2.199 points sept jours plus tôt, du fait d'un net repli de la demande et des perspectives de l'activité pour décembre.

Les prix des frets pétroliers ont également été sous pression la semaine dernière, pénalisés également par une faible activité alors que la flotte disponible reste abondante.

L'indice Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur cinq routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.) a ainsi fini à 719 points, son plus bas niveau en près de deux semaines, contre 741 points une semaine auparavant.

L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur onze routes de transport de pétrole brut, a terminé à 707 points, après être tombé mardi à son niveau le plus faible en trois semaines (701 points), contre 705 points le vendredi précédent.