marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Deux navires chinois dans les eaux territoriales d'îles disputées au Japon (Tokyo)


TOKYO, 18 sept 2013 (AFP) -

Deux navires des garde-côte chinois sont entrés jeudi matin dans les eaux territoriales d'îles administrées par le Japon mais revendiquées par la Chine, ont annoncé les garde-côtes japonais.

Ces bateaux ont pénétré dans la zone des 12 milles nautiques (22 km) autour des îles Senkaku, appelées Diaoyu par les Chinois, en mer de Chine orientale.

Les navires gouvernementaux chinois multiplient les incursions dans les eaux territoriales des Senkaku depuis la nationalisation japonaise, en septembre 2012, de trois de ces cinq îles inhabitées, rachetées à leur propriétaire privé nippon.

Cette initiative avait déclenché une semaine de manifestations antijaponaises, dont certaines violentes, dans de nombreuses villes de Chine. Les contacts diplomatiques au plus haut niveau ont été fortement réduits depuis.

Les îles Senkaku sont situées à 200 km au nord-est des côtes de Taïwan, qui les revendique également, et 400 km à l'ouest de l'île d'Okinawa (sud du Japon). Outre leur position stratégique, les fonds marins environnants pourraient renfermer des hydrocarbures.

L'accroissement du nombre de navires armés dans cette région fait craindre à des experts un incident sérieux entre les deux puissances asiatiques.