marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Brittany Ferries ouvre de nouvelles liaisons, une centaine d'emplois à la clé


BREST, 29 jan 2013 (AFP) -

La compagnie maritime Brittany Ferries compte créer 100 emplois d'ici la fin de l'année grâce à l'ouverture d'une nouvelle ligne transmanche entre Le Havre et Portsmouth et un doublement des rotations sur l'Espagne, a-t-elle annoncé mardi dans un communiqué.

La nouvelle ligne transmanche sera exploitée à partir du 17 mai avec le navire rapide Normandie Express, indique la Brittany Ferries. Cette nouvelle liaison permet à la compagnie --qui dessert déjà les ports bretons de Roscoff et Saint-Malo et bas-normands de Cherbourg et Ouistreham-- "de se rapprocher du marché de l'agglomération parisienne et d'élargir son offre commerciale aux villes et régions situées à l'embouchure de la Seine".

Le Cotentin, qui effectue deux aller-retour hebdomadaires entre le Royaume-Uni et l'Espagne, doublera de son côté ses rotations sur la péninsule ibérique, selon le communiqué de la Brittany Ferries. La compagnie prévoyait en juin dernier de désarmer, à compter de mi-mars, ce navire.

"Le nouveau modèle économique, basé sur le plan de retour à la compétitivité, permet non seulement de maintenir les emplois, mais aussi de soutenir des projets stratégiques de développements", indique la compagnie bretonne. La nouvelle liaison transmanche et le doublement des rotations du Cotentin sur l'Espagne "auront pour effet de créer cent emplois en 2013", assure l'entreprise.

En juin dernier, la compagnie, confrontée depuis plusieurs années à des difficultés financières, avait annoncé la suppression de plusieurs traversées et la mise en place d'un plan de retour à la compétitivité qui avait généré un conflit social.

Le 1er octobre, la direction avait mis fin à un lock-out qu'elle imposait depuis dix jours à ses salariés qui contestaient par des grèves les modalités de ce plan.

Fondée en 1972 sous le nom de "BAI" (Bretagne Angleterre Irlande), l'entreprise dont le siège se trouve à Roscoff (Finistère), revendique quelque 2,5 millions de passagers, dont 85% des passagers de Britanniques. Elle emploie 2.500 personnes, dont 1.700 marins, pour quelque 4.500 emplois indirects, essentiellement en Bretagne et en Normandie.