marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Port de Marseille: Record pour l'activité conteneur et des velleités pour s'ouvrir à la Ville


MARSEILLE (France), 1 fév 2013 (AFP) -

Le Grand Port Maritime de Marseille (GPMM), poursuit sa mutation après la réforme portuaire, enregistrant en 2012 un record pour l'activité conteneur et en s'ouvrant sur la ville, participant notamment aux festivités de Marseille Provence 2013.

L'activité des terminaux à conteneurs du Port de Fos-sur-mer (Bouches-du-Rhône) a augmenté de près de 16 %, dépassant le million de boîte, a indiqué vendredi le président du directoire GPMM, Jean-Claude Terrier, lors d'une conférence de presse.

Autre motif de satisfaction, l'activité voyageurs à augmenté de 4% en 2012 avec plus de 2,4 millions de passagers, grâce notamment au trafic vers la Corse plébiscité par plus de un million de personnes (+3%).

Si le trafic voyageurs est en baisse sur l'Algérie (-11%) il est en hausse en revanche sur la Tunisie (+ 10%), destination qui a bénéficié à la mise en service en juin du plus gros ferry de Méditerranée, le Tanit.

Par ailleurs, les responsables du port ont insisté sur leur volonté de "s'ouvrir à la ville", avec une charte Ville-Port qui est en passe d'être approuvée par l'ensemble des collectivités territoriales.

Ainsi le port "s'engage à faire des investissements et à repenser des aménagements pour une ouverture urbaine au nord et au sud", a expliqué le président du conseil de surveillance du GPMM, Patrick Daher.

En 2012, 14 millions d'euros ont été consacrés à l'amélioration du pôle passagers ou à des "interfaces Ville-port" avec, par exemple, le hangar J1 au pied du Vieux-Port qui a été rénové et prêté pour recevoir des expositions dans le cadre de Marseille Provence 2013.

L'activité globale du port est en léger retrait de 3% avec un trafic total de près de 86 millions de tonnes, notamment dû à la baisse de 11 % du trafic hydrocarbures (53 millions de tonnes) à mettre sur le compte de la chute des importations de brut et de GNL.

Les vracs chimiques et alimentaires sont en hausse de 10% avec 3,6 millions notamment grâce à la croissance des importations de biocarburants, de méthanol et de benzène.

Le trafic de marchandises diverses dépasse 17 millions de tonnes soit 11% de plus qu'en 2011.

Si le chiffre d'affaires du port est en baisse (136 millions vs 154 millions en 2011) il s'explique comme l'an passé par la mise en place de la réforme portuaire, qui a imposé "le transfert des activités d'exploitation aux entreprises de manutention" mais aussi par la baisse des importations de brut.

Après avoir confié en 2012 la relance de la forme 10 qui sera la plus grande plate-forme de réparation navale de Méditerranée, au groupement commercial constitué de Mariotti, San Giorgio Del Porto, CNM et STX France, l'année 2013 sera marquée par l'élaboration du nouveau projet stratégique du port pour la période 2014-2018. Ce projet devra poursuivre les efforts de diversification des activités pour compenser la baisse du trafic d'hydrocarbures.