marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Neige : circulation des trains Eurostar suspendue, retards pour les ferries


LILLE, 12 mars 2013 (AFP) -

La circulation des trains Eurostar entre la France et la Grande-Bretagne est suspendue mardi pour toute la journée en raison des conditions météorologiques dans le Nord-Pas-de-Calais, tandis que celle des ferries sur le détroit du Pas-de-Calais était fortement perturbée, a-t-on appris de sources concordantes.

"Les conditions météorologiques très difficiles dans le nord de la France et en Belgique (vents, neige et glace sur les voies) rendent la circulation de nos trains Eurostar impossible. Nos services sont suspendus pour le reste de la journée", a indiqué Eurostar à la mi-journée.

"Eurostar prévoit une reprise des services demain, mais certainement adaptés avec des retards en lien avec des limitations de vitesse nécessaires", a précisé l'opérateur dans un communiqué.

Les compagnies de ferries transmanche ont quant à eux suspendu la circulation des poids lourds en provenance de Grande-Bretagne et "plus aucun poids-lourd" n'arrive en France, selon la préfecture du Pas-de-Calais.

Les ferries en provenance de Grande-Bretagne transportant véhicules légers et passagers circulaient mais avec des retards allant jusqu'à deux à trois heures de retard, a-t-on ajouté de même source.

Par ailleurs, en raison d'"une bonne quinzaine de kilomètres de bouchons sur l'A16" (qui relie notamment la côte d'Opale et la région parisienne), les véhicules avaient de "grosses difficultés" à accéder au terminal de Calais, a précisé la préfecture.

Une vingtaine de centimètres de neige sont tombés mardi matin sur le Nord-Pas-de-Calais où les rafales de vent ont formé de nombreuses congères.

Selon la directrice régionale de la SNCF du Nord-Pas-de-Calais, Odile Fagot, une congère de 2 mètres de haut et de 600 mètres de long s'est formée sur la voie ferrée entre Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) et Calais.

La circulation des TGV dans le Nord-Pas-de-Calais a été interrompue et les trains express régionaux circulaient au compte-gouttes, selon la même source.