marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Energies marines: DCNS prend le contrôle d'OpenHydro, confirme ses ambitions


PARIS, 14 mars 2013 (AFP) -

DCNS a annoncé jeudi avoir pris le contrôle du fabricant irlandais d'hydroliennes OpenHydro, dont il détient désormais 59,7% du capital, comme il en avait le projet, confirmant au passage ses ambitions dans le domaine en forte croissance des énergies marines renouvelables (EMR).

"DCNS devient actionnaire majoritaire à hauteur de 59,7% de la start-up irlandaise OpenHydro spécialisée dans les hydroliennes", a annoncé dans un communiqué le groupe français de construction navale militaire.

"L'expansion de DCNS sur le marché de l'énergie hydrolienne s'inscrit dans le cadre de la stratégie de croissance du groupe", souligne l'entreprise, qui confirme viser grâce à cette acquisition "un chiffre d'affaires d'au moins un milliard d'euros à l'horizon 2025" dans les énergies marines, comme l'avait indiqué en début d'année son patron Patrick Boissier.

Les EMR sont un marché en plein décollage qui inclut des technologies à des stades de développement plus ou moins avancés, qui incluent éoliennes en mer fixes et flottantes, les hydroliennes et les systèmes visant à récupérer l'énergie thermique des mers.

La montée de DCNS au capital d'OpenHydro, qui l'a fait passer de 11 à près de 60% du capital, avait été chiffrée en janvier à 130 millions d'euros par M. Boissier. Il avait ajouté que l'opération serait bouclée au cours du premier semestre.

OpenHydro est un des pionniers dans la fabrication d'hydroliennes, de grosses turbines sous-marines qui produisent de l'électricité à partir des courants marins. Il a conçu un modèle d'une puissance de 2 mégawatts qui a déjà été choisi pour un parc de 100 MW au large de l'Ecosse, et testé par EDF pour son futur parc hydrolien de Paimpol-Bréhat, au large des Côtes-d'Armor.

Pour concrétiser ses ambitions, DCNS dit vouloir s'atteler à l'industrialisation de l'hydrolienne OpenHydro. Le groupe français a de plus décidé de constituer une division consacrée entièrement aux EMR, dirigée par Thierry Kalanquin, déjà en charge de sa division services.

M. Kalanquin va également prendre la présidence d'OpenHydro en remplacement de Brendan Gilmore, qui était à la tête de l'entreprise depuis sa création en 2004, le directeur général James Ives étant confirmé quant à lui dans ses fonctions.

DCNS, détenu à 65% par l'Etat et à 35% par Thales, cherche à se diversifier dans de nouveaux métiers autour de la mer, dans le cadre de sa stratégie de croissance qui prévoit un doublement de son chiffre d'affaires entre 2010 et 2020.

THALES

EDF