marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

La Chine refuse de confirmer des tirs contre des pêcheurs vietnamiens


PEKIN, 26 mars 2013 (AFP) -

Pékin a estimé mardi "légitime" de défendre sa souveraineté en mer de Chine méridionale, tout en refusant de confirmer qu'un bateau chinois ait ouvert le feu sur des pêcheurs vietnamiens dans ces eaux disputées, comme l'affirme Hanoï.

"Il est nécessaire et légitime pour la Chine de prendre des mesures contre un bateau de pêche vietnamien qui pénètre de façon illégale dans les eaux chinoises", a déclaré Hong Lei, porte-parole de la diplomatie chinoise.

Selon M. Hong, "le bateau de pêche vietnamien n'a subi aucun dommage". Interrogé sur la question, il a toutefois refusé de confirmer des tirs chinois.

Le Vietnam avait accusé lundi des marins chinois d'avoir ouvert le feu sur des pêcheurs vietnamiens dans des eaux disputées de mer de Chine méridionale, dénonçant une "sérieuse violation" de sa souveraineté territoriale.

Le navire vietnamien se trouvait près de l'archipel contesté des Paracels mercredi quand il a été "chassé et visé par des tirs d'un bateau chinois, provoquant un incendie dans la cabine", avait indiqué le porte-parole des Affaires étrangères Luong Thanh Nghi sur le site du ministère.

"Le Vietnam proteste vigoureusement, demandant à la Chine d'enquêter et de régler sérieusement cet acte inhumain et injustifié, et de dédommager les pêcheurs", avait-il ajouté.

Les deux voisins se disputent la souveraineté de l'archipel, ainsi que celle des îles Spratleys. Les fonds de ces deux chapelets d'îles sont supposés être riches en hydrocarbures et se situent en plein coeur des routes maritimes internationales.

Les incidents sont fréquents entre les deux voisins, dont les relations sont tendues en dépit des liens étroits entre partis communistes au pouvoir. Hanoï affirme notamment que des centaines de marins vietnamiens ont été arrêtés par les Chinois ces dernières années.