mo sphyrna logo
Actualités en direct (AFP)

Piriou livre le premier senneur français à un armement vendéen


Brest, 29 mars 2013 (AFP) -

Le constructeur de navires breton Piriou a annoncé vendredi livrer à un armement vendéen un chalutier de 22 m équipé pour la pêche à la senne danoise, une première en France, assurant vouloir renouer avec la pêche artisanale et participer au renouvellement de la flotte française.

"Piriou livre le +Cayola+ à l'Armement coopératif artisanal vendéen (ACAV) et Monsieur Mikaël Baud", qui en prendra le commandement, annonce dans un communiqué le groupe naval, se félicitant de "cette première en France".

Jusqu'à présent, les seuls navires pratiquant cette technique de pêche en France étaient des chalutiers classiques transformés ou venant de l'étranger.

"Notre avenir passera toujours par la pêche", affirme Pascal Piriou, à la tête du groupe naval. "Nous voulons accompagner le mouvement de pérennisation des pêches françaises", ajoute-t-il.

La pêche à la senne danoise est une technique venant des pays nordiques utilisant un filet en forme de cône.

"Le navire consomme 30% de carburant en moins qu'un chalutier classique", souligne le groupe basé à Concarneau (Finistère), expliquant que la pêche à la senne danoise ne nécessite pas un tractage du filet.

Piriou affirme aussi que le poisson pêché avec cette méthode est de "qualité supérieure", du fait qu'elle permet de "prélever les espèces de fonds de façon plus douce qu'avec un chalut classique".

Enfin, le bateau offre "des conditions de travail et de vie à bord améliorées" avec en particulier moins de bruit et de vibrations.

Cependant, fin janvier les pêcheurs de Boulogne-sur-Mer (Pas-de-Calais) avaient mené une action contre des senneurs néerlandais et britanniques, leur reprochant leur technique de pêche. Selon eux, elle laisserait peu de chances à la ressource.

Le groupe spécialisé dans la construction de navires de taille moyenne, mais aussi dans la réparation et l'ingénierie navale, emploie 930 personnes dans le monde, dont 350 en France. En 2011, il a réalisé un chiffre d'affaires de 151 millions d'euros. Il a livré 387 navires, dont 236 bateaux de pêche de 14 à 90 mètres de long.