marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Bissau: la détention de l'ex-chef de la Marine doit "faire réfléchir militaires et politiciens" (représentant ONU)


BISSAU, 06 avr 2013 (AFP) -

La détention aux Etats-Unis de l'ex-chef de la Marine bissau-guinéenne, pour trafic de drogue, doit "faire réfléchir militaires et politiciens" de ce pays, a estimé samedi le représentant spécial de l'ONU en Guinée-Bissau.

L'ancien président du Timor oriental José Ramos-Horta, a déclaré au cours d'une conférence de presse à Bissau: "La détention de (José Américo Bubo Na Tchuto, ex-chef de la Marine de Guinée-Bissau) doit faire réfléchir les militaires et les politiciens bissau-guinéens".

"Je suis un ami de la Guinée-Bissau. Je suis très attristé qu'un vétéran, un combattant de la lutte d'indépendance de son pays se retrouve dans une prison américaine pour trafic de drogue", a-t-il poursuivi.

"Il est préférable de rester sobre mais digne et honorable que de tenter de s'enrichir par la corruption, le trafic d'armes, de drogues et autres crimes", a ajouté M. Horta, ancien prix Nobel de la paix.

L'ancien chef de la Marine de Guinée-Bissau, José Américo Bubo Na Tchuto, un combattant de la guerre de libération de cette ex-colonie portugaise indépendante en 1974, a été arrêté cette semaine au large du Cap-Vert par des agents de l'Agence américaine antidrogue (DEA), et écroué vendredi à New York.

M. Bubo Na Tchuto est très populaire dans l'armée en Guinée-Bissau, un pays où les anciens combattants jouissent généralement de l'estime de la population.

Selon l'acte d'accusation visant M. Bubo Na Tchuto et ses deux coaccusés bissau-guinéens, les trois hommes faisaient partie d'un réseau international de trafic de drogue trouvant son origine en Amérique latine.

La Guinée-Bissau est depuis quelques années confrontée à des activités de narcotrafiquants qui en ont fait une zone de transit de drogue, notamment de cocaïne, entre l'Amérique latine et l'Europe.

Ce pays, classé parmi les derniers pays au monde selon l'indice de développement humain (IDH) du Programme des Nations-Unies pour le développement (Pnud), est en outre confronté depuis son indépendance à une instabilité chronique, avec des coups d'Etat récurrents -a vortés ou réussis - et des violences dans lesquelles l'armée joue un rôle prépondérant.

M. Bubo Na Tchuto est soupçonné d'être impliqué dans plusieurs coups de force avortés ou réussis en Guinée Bissau.