marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Russie: directeur d'un musée militaire soupçonné d'avoir détourné 10 M euros


SAINT-PETERSBOURG, 11 avr 2013 (AFP) -

Le directeur du Musée central de la Marine russe à Saint-Pétersbourg (nord-ouest) est soupçonné d'avoir détourné plus de 400 millions de roubles (environ 10 millions d'euros), versés pour le déménagement du musée par l'Etat russe, ont indiqué jeudi la police et des médias russes.

"Des perquisitions ont été effectuées jeudi matin au Musée central de la Marine et au domicile de son directeur" Andreï Lialine, a déclaré à l'AFP un porte-parole de la police locale, sans plus de précisions.

M. Lialine est "soupçonné d'infractions financières" révélées au cours d'un récent audit de la Cour des comptes russe, a indiqué pour sa part une source au sein des forces de l'ordre locales, citée par l'agence de presse Interfax, en affirmant que le directeur avait même été arrêté.

Contactée par l'AFP, la police de Saint-Pétersbourg, deuxième ville de Russie, a cependant démenti l'arrestation de M. Lialine.

Selon des médias locaux, le directeur du musée a signé l'acte de la réception des travaux de déménagement qui n'avaient jamais été effectués, en approuvant ainsi le versement de 400 millions de roubles à la société qui en était chargée.

La Cour des comptes russe a annoncé début mars que plus de 735 millions de roubles (environ 18 millions d'euros), soit 80% du montant total de financement versé par le ministère russe de la Défense pour le déménagement du musée vers un bâtiment plus spacieux, ont été dépensés avec des violations des normes comptables.

Le déménagement des locaux de ce musée, l'un des plus anciens en Russie, a commencé en décembre 2010 et devait être achevé un an plus tard. Mais sa réouverture a depuis été reportée à plusieurs reprises, le dernier délai étant fixé pour mai 2013.

Fondé en 1709, le Musée central de la Marine russe est notamment responsable du légendaire croiseur Aurore, dont une salve contre le Palais d'Hiver marqua en 1917 la Révolution d'Octobre.

Les scandales de détournement de fonds publics se sont multipliés dernièrement en Russie.

Le plus retentissant a abouti au limogeage en novembre du ministre de la Défense, Anatoli Serdioukov, éclaboussé par une affaire de fraude lors de la vente de biens publics, d'un montant de plus de 6 milliards de roubles (150 millions d'euros).