marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Séisme de magnitude 6,0 dans l'ouest du Japon, dix blessés


TOKYO, 13 avr 2013 (AFP) -

Un tremblement de terre de magnitude 6,0 a secoué l'ouest du Japon samedi près de la ville portuaire de Kobe, faisant dix blessés, ont annoncé l'agence de météorologie nippone et la chaîne de télévision NHK.

L'agence a noté qu'une légère élévation du niveau de la mer pouvait être observée par endroit, mais n'a pas déclenché d'alerte au tsunami.

La télévision publique NHK a fait état de dix blessés, légèrement atteints dans la plupart des cas. Une personne a notamment été heurtée par la chute d'un tableau à Osaka, un homme est tombé dans un escalier dans la même ville et une octogénaire a dû être hospitalisée à Himeji après une chute, a-t-elle détaillé.

La NHK a aussi fait état de la rupture d'une canalisation d'eau dans la ville d'Awaji, sur l'île du même nom, et de l'effondrement d'un mur à Osaka.

Le porte-parole du gouvernement, Yoshihide Suga, a toutefois souligné que ce séisme n'avait apparemment pas provoqué de dommage majeur.

Le gouvernement a mis en place une cellule de crise pour centraliser les informations et coordonner les opérations de secours.

Le tremblement de terre s'est produit samedi à 05h33 heure locale (vendredi à 20h33 GMT) à 10 kilomètres de profondeur sous la petite île d'Awaji en mer de Seto, près de la ville portuaire de Kobe, a précisé l'agence de météorologie.

L'institut de géophysique américain (USGS) a évalué lui aussi sa magnitude à 6,0, mais à une profondeur encore plus faible de 5,3 km.

Le séisme a fait trembler tout l'ouest de la grande île de Honshu, secouant les immeubles des métropoles de la région industrielle du Kansai, notamment Kobe et Osaka. La secousse a été ressentie aussi sur l'île de Shikoku (sud du Japon) et, dans une moindre mesure, au nord de l'île de Kyushu (sud-ouest).

Quelques répliques ont été ressenties et les autorités ont prévenu que d'autres pourraient avoir lieu, appelant les habitants de la région à la prudence.

Les services ferroviaires locaux ont été suspendus et les trains à grande vitesse Shinkansen ont circulé à vitesse réduite dans la région après la secousse initiale, avant que le trafic ne revienne progressivement à la normale en début de matinée.

Les opérations ont été momentanément interrompues à l'aéroport international du Kansai situé à proximité, ainsi qu'à celui d'Itami à Osaka, avant de reprendre assez rapidement.

La compagnie d'électricité Kansai Electric Power a affirmé qu'aucun dysfonctionnement n'avait touché sa centrale nucléaire d'Oi, qui abrite les deux seuls réacteurs actuellement en fonctionnement au Japon.

"L'exploitation continue et nous n'avons relevé aucun problème, mais nous vérifions qu'il n'y a eu aucun dommage", a expliqué un responsable de la centrale à l'AFP.

Un tremblement de terre de magnitude 7,2 avait frappé la ville de Kobe environ à la même heure le 17 janvier 1995, tuant plus de 6.400 personnes. Il avait complètement paralysé la ville et fait s'effondrer de grands immeubles.