mo sphyrna logo
Actualités en direct (AFP)

Revue des frets maritimes: les frets secs rebondissent mais les pétroliers reculent


Londres, 15 avr 2013 (AFP) -

Les prix des transports maritimes de matières premières sèches ont tenté de rebondir la semaine dernière, aidés par une légère reprise de la demande, tandis que la surabondance des navires disponibles continuait de peser sur les tarifs des frets pétroliers.

Indice phare du marché, le Baltic Dry Index (BDI), moyenne des tarifs pratiqués sur 24 routes de transport en vrac de matières sèches (minerais, charbon, métaux, céréales, etc.), a terminé vendredi à 875 points contre 861 points une semaine plus tôt.

Après être tombé mardi à 856 points, son niveau le plus faible depuis un mois, le BDI a amorcé un rebond aidé par un regain de la demande chinoise après des jours fériés dans le pays la semaine précédente, ont noté des analystes.

La catégorie des Panamax, navires dont les dimensions sont adaptées au passage du canal de Panama, s'est légèrement reprise, après être tombée mardi à 1.077 points, son niveau le plus faible depuis le 4 mars. Le Baltic Panamax Index (BPI) - qui synthétise les tarifs pour sept routes, la plupart pour les céréales, empruntées par des Panamax -, a terminé la semaine à 1.112 points contre 1.094 points une semaine auparavant.

Le Baltic Capesize Index (BCI) - qui compile les tarifs de la catégorie des plus gros navires, les Capesize, que leur taille imposante oblige à naviguer au large des caps Horn et de Bonne-Espérance - s'est légèrement repris, après trois semaines consécutives de baisse.

Le BCI a fini vendredi à 1.265 points contre 1.215 points le vendredi précédent, aidé notamment par un regain de la demande pour le transport transatlantique de charbon après des grèves en Colombie, ont relevé les analystes de l'agent maritime Fearnleys.

De leur côté, les tarifs des transports pétroliers ont terminé la semaine à la baisse dans un marché toujours plombé par la surabondance de navires disponibles face à une demande qui reste terne.

L'indice Baltic Dirty Tanker Index (BDTI), moyenne des taux pratiqués sur onze routes de transport de pétrole brut, a terminé vendredi à 674 points contre 707 points une semaine plus tôt, après être monté lundi à 712 points, un nouveau plus haut depuis fin décembre.

Le Baltic Clean Tanker Index (BCTI), moyenne des prix pratiqués sur cinq routes de produits pétroliers raffinés (essence, gaz liquéfié, fioul de chauffage, etc.) a fini vendredi à 640 points, au plus bas depuis mi octobre, contre 662 points sept jours auparavant.