marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Pêcheur taiwanais tué par un garde-côte philippin: les 2 pays calment le jeu


TAIPEI, 16 juin 2013 (AFP) -

Taïwan et les Philippines, en froid après la mort d'un pêcheur taïwanais tué par un garde-côte philippins, se sont engagés à ne pas utiliser la force lors des disputes liées aux droits de pêche, a indiqué le ministère taïwanais des Affaires étrangères.

Cet accord, conclu lors d'une réunion préparatoire vendredi à Manille sur la coopération en matière de pêche, vise à éviter que ne se répète un nouvel incident grave, après la mort début mai d'un pêcheur de 65 ans sous les balles d'un garde-côte philippin au nord de l'île de Luzon, en mer de Chine méridionale.

L'affaire avait créé un incident diplomatique entre Taipei et Manille.

"Les deux parties ont garanti que les armes ou la violence ne seraient pas utilisées dans l'application des lois sur la pêche", indique un communiqué publié dans la nuit de samedi à dimanche.

Les deux pays se sont engagés à partager leur processus d'application des lois sur la pêche et à établir des moyens permettant de se prévenir sans délai lorsque les garde-côtés d'un pays entreprennent une action contre un équipage de l'autre pays. D'autres réunions vont se tenir, consacrées à la protection et à la sauvegarde des poissons.

Les enquêteurs philippins ont recommandé la semaine dernière l'ouverture de poursuites contre les garde-côtes qui ont tiré sur le bateau de pêcheurs taiwanais, le 9 mai. Les responsables des garde-côtes philippins avaient dans un premier temps affirmé que le bateau de pêcheurs avait harponné l'embarcation des garde-côtes.