marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Le navire de Greenpeace saisi par la Russie arrive à Mourmansk


MOSCOU, 24 sept 2013 (AFP) -

Le navire de Greenpeace pris d'assaut jeudi dans l'Arctique par les forces de sécurité russes arrivait mardi à Mourmansk (nord-ouest), où les militants risquent des poursuites pour une action sur une plateforme du géant Gazprom, selon l'ONG.

"L'Arctic Sunrise arrive à Mourmansk", a écrit l'ONG peu avant 9H30 (05H30 GMT) sur Twitter, joignant une photo montrant le navire des garde-côtes remorquant celui de Greenpeace.

Ce brise-glace de l'ONG était en route vers le port russe depuis jeudi, quand un commando des garde-côtes, appartenant au FSB (services fédéral de sécurité), en avait pris le contrôle manu militari dans la mer de Petchora, dans l'Arctique.

Les autorisés russes ont menacé les militants de Greenpeace de poursuites pouvant aller jusqu'à la qualification de piraterie, un crime passible en Russie de 15 ans de prison.

L'Arctic Sunrise, qui bat pavillon néerlandais avait été dépêché dans cette zone pour protester contre des projets d'exploitation pétrolière du géant russe Gazprom.

Les commandos du FSB étaient intervenu de manière musclée, tirant des coups de semonce à l'arme automatique selon l'ONG, pour couper court à une action des militants contre la plateforme pétrolière Prirazlomnaïa de Gazprom.

Deux militants de Greenpeace, un Suisse et un Finlandais, avaient été interpellés et retenus quelques heures sur le navire des garde-côtes.