marine ocean logo
Actualités en direct (AFP)

Commandes de 30 bateaux aux CMN: la CGT craint un recours à la sous-traitance


CAEN, 25 sept 2013 (AFP) -

La CGT des Constructions mécaniques de Normandie (CMN), qui ont annoncé début septembre avoir reçu une commande de 30 bateaux de la part du Mozambique, a dit craindre mercredi que la société n'ait recours à la sous-traitance dans des pays à bas coûts pour la moitié de la commande.

"On sait qu'ils vont faire appel à la sous-traitance pour gagner 20 à 30% de compétitivité. Il y aura 14 bateaux de fabriqués ici sur 24 mois. Notre crainte, c'est que la moitié de la commande soit fabriquée à l'étranger", a déclaré à l'AFP David Le Breton, secrétaire du comité d'entreprise.

Interrogé par l'AFP sur ces propos, le PDG Pierre Balmer n'a ni démenti ni confirmé: "on se prépare à toutes les éventualités, sous-traitance, pas sous-traitance", a-t-il dit, soulignant que la question se posait à chaque commande.

La CGT pense que cette sous-traitance concernera un ou plusieurs pays d'Europe de l'Est. Selon le syndicat, il y aura toutefois aussi de la sous-traitance en France, en Bretagne.

Le président de la République François Hollande est attendu lundi à Cherbourg, selon la préfecture de la Manche. De sources locales concordantes, il se rendra aux CMN et sur le port dans le cadre d'un appel imminent à manifestation d'intérêt pour des fermes pilotes d'hydroliennes. Les CMN ont assemblé récemment une hydrolienne pilote à destination de l'Ecosse.

La commande de 30 bateaux, d'un montant total de 200 millions d'euros, a été annoncée le 5 septembre en présence en présence du ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg, du ministre délégué au Budget et ancien député-maire de Cherbourg Bernard Cazeneuve et de la ministre du Commerce extérieur Nicole Bricq.

Cela représente plus de deux ans de plan de charge pour les CMN, avait alors indiqué la direction.

Une aubaine pour les CMN, qui n'avaient plus de commande depuis 2009 et avaient dû recourir au chômage partiel depuis février, selon la CGT.

Les CMN emploient environ 340 personnes, selon la CGT.