Canal Seine Nord: le gouvernement souhaite reconfigurer le projet

“Il faut revoir le projet techniquement, le remettre à plat, afin de lui donner une chance de bénéficier des subventions de l’Europe”, a déclaré à l’AFP un porte-parole du ministère.

Il a indiqué qu’une “mission de reconfiguration sera confiée au député PS du Nord Rémi Pauvros, qui sera chargé de réexaminer la consistance actuelle du projet et de proposer toutes les optimisations de coût possible”.

Cette décision intervient à la suite des conclusions négatives du rapport sur la faisabilité financière du projet demandé par le ministre en septembre à l’Inspection générale des finances (IGF) et au Conseil général de l’environnement et du développement durable (CGEDD) et dont Le Monde publie des extraits dans son édition de mercredi.

Le projet de canal Seine-Nord Europe prévoit la réalisation d’un canal à grand gabarit, long de 106 kilomètres, entre Compiègne, sur l’Oise, et Cambrai, sur le canal Dunkerque-Escaut.

Il vise à désenclaver le bassin de la Seine, et à ouvrir la France sur le réseau fluvial à grand gabarit du nord et de l’est de l’Europe.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE