Contact perdu avec 180 Rohingyas dérivant en mer (Onu)

Dacca, 26 déc 2022 (AFP) – Les proches de quelque 180 réfugiés rohingyas qui dérivaient depuis plusieurs semaines dans l’Océan indien ont perdu le contact avec l’embarcation endommagée et les considèrent comme “morts”, selon le Haut commissariat de l’Onu aux réfugiés (UNHCR).

Des milliers de Rohingyas, minorité musulmane persécutée en Birmanie, tentent chaque année de quitter les camps de réfugiés du Bangladesh pour atteindre par la mer la Malaisie ou l’Indonésie au cours de traversées très périlleuses.

Le bateau avec des dizaines de femmes et d’enfants à bord, serait parti le mois dernier et a été signalé en mauvais état au large de la Thaïlande, de l’Inde, puis de la Malaisie et de l’Indonésie.

“Les proches ont perdu le contact. Ceux qui ont pu les contacter en dernier considèrent qu’ils sont tous morts. Nous espérons que ce n’est pas le cas”, a indiqué l’UNHCR ce week-end sur twitter.

“Si c’est vrai, c’est une nouvelle dramatique. Nos pensées sont avec les familles qui auraient perdu des proches dans cette tragédie choquante. Nous répétons nos appels aux pays pour qu’ils sauvent des vies. Cela doit être la priorité”, a-t-il ajouté.

Une jeune femme de 23 ans, Munuwara Begum, qui avait embarqué sur ce bateau, est entrée en contact la semaine dernière avec sa famille qui vit dans un vaste camp de réfugiés rohingyas au Bangladesh.

“Nous sommes en danger. Aidez-nous”, avait lancé la jeune femme, selon un enregistrement audio de l’appel.

“Nous n’avons pas d’eau ni de nourriture, et personne pour nous sauver de ce bateau qui coule”.

Dimanche, un autre bateau en bois avec un moteur en panne, le troisième en deux mois, est arrivé à l’ouest de l’Indonésie avec 57 réfugiés rohingyas, tous des hommes, après un mois en mer, a indiqué la police locale.

En décembre, 104 réfugiés rohingyas ont aussi été sauvés au large du Sri Lanka après avoir traversé le golfe du Bengale, selon des informations des médias.

L’Organisation internationale pour les migrations de l’ONU (OIM) a appelé les pays de la région “à collaborer en urgence pour éviter une répétition de la crise de 2015” quand des milliers de réfugiés rohingyas ont fui en bateau, avec de lourdes pertes humaines au large de la Malaisie, l’Indonésie et la Thaïlande.

“Les gouvernements et leurs partenaires ont réussi à travailler ensemble auparavant pour trouver des solutions à l’échelle régionale (…) nous appelons à nouveau à une action régionale urgente”.

burs-stu/lgo/cls

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE