Corée du Nord: le Japon détecte une possible nouvelle violation des sanctions

Il s’agit du troisième incident de ce type depuis le début de l’année.

Vendredi, un avion patrouilleur militaire japonais escorté par un navire ont observé “le Yu Jong 2, un tanker battant pavillon nord-coréen, bord à bord avec un petit bâtiment de nationalité inconnue, en haute mer”, à environ 250 km au large de Shanghai, a indiqué le ministère japonais des Affaires étrangères japonais dans un communiqué mardi soir.

Quatre caractères chinois se lisant “Min Ning De You 078”, ce qui signifie “province du Fujian, ville de Ningde, pétrolier 078”, étaient inscrits sur la coque.

“Après une évaluation complète (de la scène), le gouvernement japonais soupçonne fortement qu’ils ont réalisé des transferts entre navires” interdits par les résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, a ajouté le ministère qui a rapporté l’incident à l’Onu et aux pays concernés.

Le Japon a déjà signalé à deux reprises cette année un soupçon d’échange de cargaison, toujours en mer de Chine orientale, entre un tanker nord-coréen, le Rye Song Gang 1, et d’autres navires.

Le Rye Song Gang 1 fait partie de la liste de bateaux dont l’accès aux ports mondiaux a été interdit par l’ONU.

L’an dernier, à l’initiative des Etats-Unis, le Conseil de sécurité a imposé trois séries de sanctions économiques à la Corée du Nord qui touchent notamment ses exportations de charbon et de fer, sa pêche et son industrie textile, et limitent ses approvisionnements en pétrole.

Ces mesures ont été décidées après de nouveaux tirs de missiles et un nouvel essai nucléaire menés par Pyongyang, jugés menaçants pour la stabilité internationale.