Corée du Nord: le Japon signale une possible violation des sanctions

Un avion de patrouille militaire a observé un cargo battant pavillon nord-coréen à côté d’un petit navire de nationalité inconnue mais portant un drapeau ressemblant au drapeau chinois, en mer de Chine orientale le 19 mai au soir, a précisé le ministère dans un communiqué.

“Le gouvernement (japonais) soupçonne fortement un transfert de marchandises interdit par l’ONU”, ajoute-t-il.

Le ministère a identifié le bâtiment nord-coréen comme étant le JI SONG 6, un des navires interdits d’accès portuaire par le Conseil de sécurité dans le cadre des sanctions appliquées en raison du programme nucléaire et de missiles de la Corée du Nord.

Il s’agit du cinquième incident de ce type signalé cette année par Tokyo.

Pyongyang fait l’objet d’une série de sanctions du Conseil de sécurité des Nations unies, dont une interdisant à tous les Etats membres de faciliter ou de pratiquer des transferts de marchandises de navire à navire vers ou depuis un bâtiment nord-coréen.

Les accusations de Tokyo interviennent pendant une période d’activité diplomatique intense à l’approche d’un sommet prévu entre le dirigeant de la Corée du Nord Kim Jong Un et le président américain Donald Trump.