Cuba: 5 morts dans une collision entre un bateau de migrants et les gardes-côtes

La Havane, 30 oct 2022 (AFP) – Au moins cinq personnes, dont un enfant, ont trouvé la mort samedi lorsqu’un bateau à moteur transportant des migrants vers la Floride est entré en collision avec un navire des gardes-côtes cubains, ont rapporté les autorités de Cuba.

Dix-huit personnes ont été secourues à la suite de la collision qui s’est produite dans les eaux au nord de Bahia Honda, à l’ouest de Cuba, selon un communiqué du ministère de l’Intérieur cubain.

Trois femmes, un homme et une fille mineure ont trouvé la mort, a ajouté le ministère sans divulguer leur identité.

Le bateau, qui transportait des migrants, était arrivé en provenance des Etats-Unis et avait “violé les eaux territoriales cubaines dans le cadre d’une opération de trafic d’êtres humains”, a fait savoir le communiqué.

La collision s’est produite alors que les gardes-côtes cherchaient à interroger les passagers de l’embarcation, selon la déclaration lue à la télévision cubaine.

Cuba a rejeté la faute sur les Etats-Unis, affirmant qu’une politique américaine “hostile et cruelle” favorise l’immigration illégale en facilitant le séjour des migrants cubains qui arrivent sur ses côtes.

L’ambassade américaine à La Havane a présenté samedi les condoléances des Etats-Unis via son compte Twitter.

“Alors que nous renforçons les voies de migration sûres et légales, nous mettons en garde contre les tentatives de migration irrégulière dangereuses et parfois mortelles”, a indiqué le tweet.

Dernièrement, des pénuries de nourriture, de médicaments et de carburant, associées à de fréquentes coupures d’électricité, ont fait grimper le nombre de migrants cubains.

Entre octobre 2021 et août 2022, près de 200.000 Cubains ont été interceptés par les autorités américaines, soit en traversant la frontière terrestre entre les Etats-Unis et le Mexique, soit en souhaitant atteindre la Floride par la mer, selon les données des autorités frontalières américaines.

Un an plus tôt, à la même période, les Etats-Unis avaient appréhendé 30.000 Cubains.

Cuba s’oppose aux expulsions de ressortissants cubains depuis les Etats-Unis, et la plupart des migrants originaires du pays sont relâchés après leur arrivée illégale aux Etats-Unis dans l’attente de leurs auditions relatives à leur demande d’asile.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE