Daewoo Shipbuilding choisi pour les cargos du projet gazier russe Iamal

Le contrat, dont le montant n’a pas été précisé, prévoit la construction de 16 cargos conçus pour cette région du monde particulièrement inhospitalière, précise dans un communiqué Yamal LNG, coentreprise du russe Novatek (80%) et du français Total (20%).

Ces navires seront capables d’évoluer à des températures atteignant -50 degrés et à travers des couches de glaces d’environ deux mètres. Ils transporteront le gaz naturel liquéfié (GNL) produit sur la péninsule de Iamal, une vaste étendue au-delà du cercle polaire, considérée comme l’une des plus riches en hydrocarbures de la planète.

Novatek et Total, qui doivent être rejoints par le chinois CNPC, prévoient d’y exploiter le gisement de Tambeïskoïé-sud, dont les réserves sont estimées à 907 milliards de mètres cubes.

Troisième plus grand constructeur naval du monde par le revenu, Daewoo devra en outre fournir à un chantier naval russe choisi par Yamal LNG “les compétences nécessaires à la construction des cargos, y compris la documentation du projet (…) et former des ingénieurs russes”, indique Yamal LNG.

“Une partie des travaux” sera confié à ce chantier russe, ajoute-t-il.

Mi-juin, le Premier ministre russe Dmitri Medvedev a estimé que les projets d’extraction des hydrocarbures dans l’Arctique, très coûteux, constituaient une opportunité pour les chantiers navals russes. Les pouvoirs publics prévoient d’injecter près de dix milliards d’euros dans l’industrie navale d’ici à 2020 pour l’aider à se moderniser.

gmo/edy/pid

DAEWOO SHIPBUILDING & MARINE ENGINEERING

NOVATEK

TOTAL