Face à la crise, Corsica Ferries se développe dans le fret, notamment vers l’Irlande

“Suite à la baisse du nombre de passagers liée à la crise sanitaire, et à la mise à l’arrêt de plusieurs de nos navires, Corsica Ferries cherche à élargir (ses) activités et se développe dans d’autres domaines, à l’international notamment”, a déclaré, cité dans le communiqué, Pierre Mattei, président de Corsica Ferries.

Les bateaux sont ainsi affrétés pour deux mois par Irish Ferries pour relier la France et l’Irlande, ainsi que l’Irlande et la Grande-Bretagne. Des liaisons inédites pour cette entreprise plus habituée aux eaux méditerranéennes. Mais avec le Brexit, les liaisons entre l’Irlande et le continent ont le vent en poupe.

En outre, la compagnie maritime, qui opère depuis plusieurs mois des liaisons entre Toulon, dans le sud de la France, et l’Algérie pour le transport de voitures neuves, a décidé de tester une escale à Carthagène en Espagne, afin d’acheminer des chauffeurs routiers et leurs camions.

“A l’heure actuelle ce n’est pas encore pérenne, il s’agit d’un essai car nous cherchons à raisonner différemment et à trouver des alternatives en cette période de crise”, a expliqué M. Mattei.