Grèce : 32 ressortissants turcs interceptés en mer Egée, demandeurs d’asile présumés

“L’embarcation avec les ressortissants turcs à bord a été repérée par un patrouilleur grec dans la nuit du 14 au 15 décembre au large de l’îlot d’Inousses”, en mer Egée, a dit à l’AFP une responsable du bureau de presse des gardes-côtes.

Ils ont été conduits à Chios “pour être enregistrés et identifiés”, a-t-elle ajouté.

Chios est l’une de cinq îles grecques d’Egée où sont enregistrés et identifiés les migrants et les réfugiés qui traversent cette zone, souvent depuis la Turquie, à destination de l’Europe.

Selon une source ministérielle, les 32 Turcs “ont l’intention de déposer une demande d’asile lundi auprès des autorités grecques”.

Selon des médias, il s’agit de fonctionnaires, opposants au régime de Recep Tayyip Erdogan.

Outre les 32 ressortissants turcs, la police portuaire a arrêté à bord de cette embarcation, un homme, un passeur présumé, qui est probablement turc, selon le ministère.

De nombreux citoyens turcs ont demandé l’asile en Grèce, comme dans d’autres pays européens, depuis le coup d’état avorté contre Recep Tayyip Erdogan en juillet 2016.

La justice grecque a refusé début janvier l’extradition demandée par Ankara de huit officiers turcs arrivés en Grèce quelques heures après le putsch manqué, le 15 juillet 2016.

Cette affaire a empoisonné les relations entre les deux pays frontaliers, et le président turc l’avait de nouveau évoquée à l’occasion de sa récente visite à Athènes début décembre au cours des entretiens avec le Premier ministre grec Alexis Tsipras.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE