Grèce: saisie de pétrole iranien, protestation de Téhéran

Athènes, 25 mai 2022 (AFP) – La Grèce va rendre aux Etats-Unis le pétrole iranien transporté par le tanker Lana saisi en Grèce mi-avril sur demande de la justice américaine, a-t-on appris mercredi auprès de la police portuaire grecque, une décision qui a suscité une vive protestation de Téhéran.

Les autorités grecques ont saisi le 19 avril au large de l’île d’Eubée, le pétrolier russe Pegas, rebaptisé quelques jours plus tard Lana, en vertu des sanctions européennes liées à la guerre en Ukraine.

Selon des informations à l’époque, le tanker transportait 115.000 tonnes de pétrole iranien.

“A la suite d’une demande de la justice américaine, le pétrole doit être transféré aux Etats-Unis aux frais de ce pays”, a indiqué mercredi à l’AFP une porte-parole de la police portuaire grecque.

Téhéran a vivement protesté contre cette décision qualifiant la saisie de la cargaison d'”un exemple de piraterie”, selon un communiqué publié mercredi sur le site de l’Organisation maritime et portuaire iranienne.

“La République islamique d’Iran ne renoncera pas à ses droits légaux et attend du gouvernement grec qu’il respecte ses obligations internationales dans le domaine de la navigation et du transport maritime”, ajoute ce communiqué.

Le ministère iranien des Affaires étrangères a demandé via l’Organisation maritime internationale (OMI) au gouvernement grec de relâcher le tanker tout en accusant les Etats-Unis d'”avoir déchargé la cargaison du navire mardi soir”.

Les autorités grecques n’ont pas réagi aux protestations de Téhéran et n’ont fourni aucun détail supplémentaires concernant le déchargement de la cargaison et son transfert prévu aux Etats-Unis.