Greenpeace escalade le palais de la culture de Varsovie pour “sauver l’Arctique”

Les militants ont accroché, à quelques 100 mètres de hauteur, une banderole verticale jaune d’une surface de 70 m2 recouvrant le logo géant de la conférence climat de l’ONU qui depuis près de deux semaines orne le palais de la culture, la plus haute tour de Varsovie, à l’occasion de cette conférence.

Il s’agit de la deuxième action spectaculaire de Greenpeace depuis le début de cette conférence. Lundi, des militants de Greeenpeace avaient envahi le toit du siège du ministère polonais de l’Economie où se tenait un “sommet international du charbon” controversé, en marge de la conférence climat.

Lors de cette action, la police a arrêté 34 militants de Greenpeace.

Le palais de la culture et des sciences, 231 mètres de hauteur, haï par beaucoup de Polonais de la génération d’après guerre qui l’associent au régime communiste imposé à la Pologne par Staline, reste toujours le plus haut bâtiment de la capitale. Aucune des tours modernes construites après la chute du communisme dans le centre ville n’a réussi jusqu’à présent à le détrôner.

Aujourd’hui, en dépit du passé difficile entre les deux pays, il est devenu la carte postale touristique de la capitale polonaise.

Depuis lundi, la justice russe a décidé de remettre en liberté sous caution 22 des 30 membres de l’équipage de l’Arctic Sunrise, arrêtés en septembre après une action contre une plateforme pétrolière de Gazprom dans l’Arctique, et l’arraisonnement de leur bateau par un commando héliporté russe.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE