Guyane : deux noyés suite au naufrage d’une pirogue de migrants clandestins

Par ailleurs, trois naufragés d’origine brésilienne ont été retrouvés mardi par un pêcheur sur le littoral de la commune de Rémire-Montjoly.

Cela porte à six le nombre de survivants repêchés dans le naufrage d’une pirogue de migrants clandestins. Il y avait à bord une vingtaine de personnes.

Deux des trois premiers rescapés étaient des hommes de nationalité haïtienne, l’autre une femme dominicaine.

Onze autres personnes sont toujours recherchées, selon la préfecture. “Le témoignage de l’un des rescapés a permis de situer onze naufragés sur la pointe Jaguar à l’embouchure de la rivière Mahury, à Remire-Montjoly”, a indiqué mardi devant la presse le capitaine de frégate Thibault de Lesquen, commandant de la base navale de Dégrad des Cannes.

Un hélicoptère a survolé la zone, mais “aucun signe de vie n’a été détecté”, précise la préfecture. Les opérations de secours ont été suspendues mardi soir et doivent reprendre mercredi.

Selon le témoignage des naufragés, la pirogue venait de la ville d’Oiapoque, au Brésil, à la frontière avec la Guyane française, point de départ de nombreux migrants clandestins vers la Guyane, par voie terrestre ou maritime.

OCÉAN D'HISTOIRES

5 MOIS EN ANTARCTIQUE