La Chine a arrêté six pêcheurs vietnamiens

D’autres bateaux vietnamiens ont assisté jeudi à la capture de ces six membres d’équipage et de leur bateau, a précisé à l’AFP un responsable de la province centrale de Quang Ngai.

Selon le journal d’Etat Tuoi Tre, les six hommes ont été arrêtés par un navire chinois chargé de surveiller les activités de pêche, dans le Golfe du Tonkin, en mer de Chine méridionale.

Le porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères Hong Lei a de son côté assuré que les six pêcheurs avaient été interpellés “pour opérations illégales, dans les eaux territoriales chinoises”, au sud de l’île de Hainan.

“Les services chinois concernés enquêtent sur cette affaire en accord avec la loi”, a-t-il ajouté.

Hanoï accuse la Chine d’avoir arrêté les équipages de centaines de ses bateaux de pêche ces dernières années.

Mais c’est le premier incident de la sorte depuis l’installation d’une plateforme pétrolière chinoise dans des eaux disputées près de l’archipel des Paracels, en mer de Chine méridionale.

Le déploiement de cette plateforme avait provoqué au Vietnam les émeutes antichinoises les plus violences depuis des décennies, poussant Pékin à évacuer des milliers de ses ressortissants.

Et des accrochages ont depuis eu lieu entre des dizaines de navires chinois et vietnamiens.

Le porte-parole du ministère vietnamien des Affaires étrangères Le Hai Binh avait indiqué à la presse jeudi que Hanoï examinait “avec attention” une possible action légale contre Pékin concernant la plateforme.

Le ministère n’a fait aucun commentaire à ce stade sur l’arrestation des six pêcheurs.

Les deux pays ont des différends territoriaux de longue date sur les archipels des Paracels et des Spratleys, dont les fonds sont supposés riches en pétrole et qui constituent d’importantes voies maritimes.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE