La Commission propose de nouvelles limitations de pêche pour sauver le bar

Ces mesures, des plafonds de capture mensuels par bateau variant de une à trois tonnes en fonction des engins de pêche, devront être avalisées par les ministres européens de la pêche.

Ces derniers, dont la prochaine réunion est prévue le 16 juin, devront “trouver un équilibre délicat entre l’urgence” de la sauvegarde de l’espèce “et les conséquences socio-économiques”, a commenté une source européenne.

La Commission préconise aussi d’étendre à toute la flotte de pêche européenne l’interdiction de pêcher le bar au large de l’Irlande actuellement appliquée aux bateaux irlandais.

Ces mesures suivent la recommandation de l’ICES (Conseil international pour l’exploration de la mer) de réduire de 80% les prises de cette espèce en 2015 dans la Manche et en mer du Nord.

Si elles sont adoptées, la pêche au chalut pélagique (en surface) devra réduire ses prises de quelque 60%, et celle au chalut de fond couper d’un quart dans ses captures, selon la Commission.

Pour la pêche artisanale, la réduction des prises ne devrait être que d’environ 8%, alors qu’en France, plus de 200 bateaux et près de 300 pêcheurs artisanaux dépendent à plus de 50% du bar.

La pêche au bar, une espèce prisée dans les assiettes et à haute valeur ajoutée, est également pratiquée par les pêcheurs irlandais, britanniques, néerlandais et belges.

La France est aussi en tête de la pêche de loisirs de cette espèce, avec plus d’un million d’amateurs. La Commission avait imposé en mars une limite de trois poissons par pêcheur et par jour pour cette activité, qui représente un quart du total des prises.

S’il reconnait que des milliers d’emplois dépendent de la pêche du bar dans l’UE, l’exécutif européen y voit une raison de plus d’agir pour la sauvegarde de cette espèce.

Suscitant l’ire des pêcheurs français de Bretagne, la Commission avait déjà recouru en janvier à son droit d’imposer des mesures d’urgence pour protéger des espèces menacées, en interdisant la pêche au bar au chalut pélagique jusqu’en avril, soit durant la période de reproduction. Elle n’exclut pas de faire de même en 2016 en fonction des avis scientifiques.

OCÉAN D'HISTOIRES

« Océan d’histoires », la nouvelle web série coanimée avec Bertrand de Lesquen, directeur du magazine Marine & Océans, à voir sur parismatch.com et sur le site de Marine & Océans en partenariat avec GTT, donne la parole à des témoins, experts ou personnalités qui confient leurs regards, leurs observations, leurs anecdotes sur ce « monde du silence » qui n’en est pas un.

5 MOIS EN ANTARCTIQUE